An nou liyanné épi tout pèp é Nasyon Kréyol

lundi 13 décembre 2010

Communiqué de presse n°5

An nou liyanné épi tout pèp é Nasyon Kréyol


lundi 13 décembre 2010

Annou ba lit an nou on bel balan, é aresté chayé dlo an pannyé ! An nou liyanné épi tout pèp é Nasyon Kréyol !

Gwadloup colonie française, lundi 13 décembre 2010.

L’année 2O10 s’achève comme elle avait débuté c’est à dire dans un climat social très lourd. LKP qui a tout tenté au cours des derniers mois pour relancer le dialogue, obtenir des autorités françaises et des présidents des collectivités, le respect des accord signés , se voit contraint d’appeler une fois de plus à la mobilisation.

FKNG ! observe que sous la pression de l’important mouvement de masse de janvier 2009, les capitalistes coloniaux, les pwofitan et le pouvoir colonial ont lâché quelques miettes, mais que très rapidement, le coût de la vie a de nouveau augmenté. Il en sera ainsi tant que le système en place ne sera pas totalement détruit.

FKNG ! estime donc qu’il est nécessaire désormais de globaliser le combat et d’ouvrir d’autres fronts de lutte. La lutte pour la satisfaction des besoins élémentaires du peuple, est une exigence, mais elle n’est pas suffisante pour éradiquer le colonialisme français !

Cependant, FKNG ! soutient sans réserve toutes les revendications du LKP, car elles sont fondamentalement justes et visent à améliorer le quotidien du peuple guadeloupéen.

FKNG ! croit que tout en soutenant toutes les lutte sociales, nous devons, en 2011, accentuer la lutte sur les fronts politique et idéologique contre les conservateurs de droite et de gauche, contre les « anticolonialistes » timorés et contre tous ceux qui veulent maintenir notre peuple sous la tutelle coloniale française !

S’agissant des conservateurs pro français de « gauche », leur chef de file, Victorin Lurel vient de recevoir une retentissante « kalot » du conseil constitutionnel français, lequel a validé, comme prévu, le projet français de reforme territoriale, sans même tenir compte de l’avis des élus qui s’agitaient pour essayer sortir alakous un soi-disant projet de « gouvernance ».

FKNG ! souligne avec force que le pouvoir français, vient une fois plus, rappeler à ceux qui ne veulent pas comprendre, qu’il ne fait aucun cas des vœux pieux de ces élus, que ceux ci , n’ont que le droit de se taire et d’accepter les décisions prises à Paris. C’est cela le colonialisme.

Ces élus conservateurs invalidés dans leur fonction par le pouvoir colonial, incapables de se rebeller autrement que par des communiqués de presse falots, se montrent totalement inaptes à proposer des perspectives claires à notre peuple.

FKNG ! les combattra sans répit !

FKNG ! indique que pour libérer la Guadeloupe et le peuple guadeloupéen de la domination coloniale et des visées néocolonialistes, il n’y a pas d’autres issues que d’engager des batailles sur tous les fronts : politique, économique, idéologique et culturel...

FKNG ! qui est une nouvelle et jeune organisation, se donnera tous les moyens nécessaires pour aider à la conscientisation de notre peuple et à sa mobilisation jusqu’à la victoire finale !

FKNG ! remarque que l’étude de l’histoire du peuple Guadeloupéen montre qu’il ne peut y avoir de lutte victorieuse, sans liyannaj. Nos ancêtres combattants en Mai 1802, venaient de différents coins de la Caraïbe, et après la défaite de 1802 ils sont nombreux à avoir quitté la Guadeloupe pour s’installer en Haïti, en Dominique, à Sainte-Lucie. En ce sens, FKNG ! qui est une coordination d’organisations patriotiques et anticolonialistes, se dit prête sur le plan national, à développer des liens d’abord avec les organisations qui luttent efficacement pour l’Indépendance Nationale de notre pays.

Sur le plan international FKNG ! pense que nous devons aussi dès maintenant, travailler à développer des liens avec les organisations nationales, les peuples, les gouvernements des Nasyon Kréyol de la Caraïbe et d’ailleurs.

Ces Nasyon Kréyol qui, comme nous, ont connu la colonisation, ont déjà une expérience d’état et prouvent au quotidien, qu’on peut se développer et assumer son destin hors des tutelles coloniales. En ce sens, après le passage du cyclone Tomas, FKNG ! a porté une sérieuse contribution, à la Nasyon Kreyol de Sainte Lucie, en organisant deux convois de produits alimentaires et d’eau potable.

FKNG ! invite donc les guadeloupéens a être très attentifs à ce qui se passe dans ces Nasyon Kréyol : à la Dominique, à Sainte Lucie, en Haïti, en Martinique, car ces pays ont avec le nôtre une communauté de langue, de culture, une proximité géographique et des liens historiques.

FKNG prendra des initiatives pour développer et renforcer l’amitié entre ces Nasyon Kréyol et nous

Il y a quelques semaines, FKNG ! a ouvert un nouvel espace de liberté en créant la a la 1eer Carte Nationale d’Identité Guadeloupéenne (KNIG). Cette initiative a e été bien accueillie par notre peuple car c’est un acte fondateur et historique. Des centaines guadeloupéens se sont déjà appropriés cette carte. Ils ont compris, qu’au delà du simple symbole, la KNIG était le premier pas vers une citoyenneté guadeloupéenne assumée et une volonté de rupture avec l’identité coloniale française forcée

FKNG ! annonce qu’il prendra d’autres initiatives innovantes, car il s’agit pour nous de préparer concrètement notre peuple à l’accession de l’’ indépendance et à l’exercice du pouvoir.

FKNG ! réunira son premier congrés au mois de Mars 2011, ce sera pour nous l’occasion de proposer à notre peuple, notre programme politique et de décliner les voies et moyens pour accéder à la pleine souveraineté.

Annou sanblé, annou lyanné pou nou lité é kaskod asi kolonyalis fwansé

Direction Nationale FKNG !

Mis en ligne par Bitin Caraibe
 13/12/2010
 https://bitin.fr/caraibe/An-nou-liyanne-epi-tout-pep-e.html

Voir aussi

réinscription de la Guadeloupe sur la liste des territoires à décoloniser
  FKNG ! a adressé le courrier officiel aux plus hautes instances de l’ ONU pour obtenir la réinscription de la Guadeloupe sur la liste des pays à décoloniser. F.K.N.G Fos pou Konstwui Nasyon Gwadloup ! Danik Ibrahim Zandwonis Secrétaire national FKNG ! B.P.535 97166 Pointe à Pitre Guadeloupe. Caraibe Guadeloupe colonie française 25 octobre 2010 Objet : Réinscription de la Guadeloupe (...)

Valls en Guadeloupe : réactions du LKP, FPAC et CIPPA
"Quand vous avez 60% des 15-24 ans au chômage..." - E. Domota

  Le LKP (Liyannaj Kont Pwofitasyon), la CIPPA et les organisations patriotiques de la Guadeloupe, réunies au sein des FPAC (Forces Patriotiques, Anticolonialistes et Anticapitalistes : COPAGUA, FKNG !, PCG , UPLG) ne se font aucune illusion sur le court passage du Ministre de l’intérieur, Manuel Valls, en Guadeloupe. 38 homicides depuis le début de l’année. Record national. Pour Elie Domota, (...)