CNIG : Une carte nationale d’identité guadeloupéenne

Un grand coup politico-médiatique

Fos pou Konstwui Nasyion Gwadloup !

CNIG : Une carte nationale d’identité guadeloupéenne


Un grand coup politico-médiatique

48H avant la gréve générale lancée par LKP , les nationalistes guadeloupéens regroupés au sein de FKNG ! [Fos pou Konstwui Nasyion Gwadloup !] une coordination d’organisations indépendantistes, ont eux frappé un grand coup politico-médiatique en lançant hier dimanche, une carte nationale d’identité guadeloupéenne. (CNIG) .

De nombreux de guadeloupéens, ont assisté à la remise officielle de ce document.

Au delà du symbolisme de cette démarche, FKNG ! explique que cette CNIG marque le franchissement d’une nouvelle étape dans la construction de l’homme et de la nation guadeloupéennes.

Il y avait foule « au Gite des Mamelles « restaurant situé sur la route de la Traversée conduisant à Pointe Noire.

Très tôt des dizaines de guadeloupéens, de toute origine ethnique et sociale, étaient présents pour recevoir, le petit rectangle plastifié édité par FKNG ! et qui entrera dans l’histoire de la Guadeloupe, comme étant la 1ére Carte Nationale d’Identité Guadeloupéenne.

Luc Reinette, l’un des fondateurs de FKNG !, la jeune soixantaine, militant nationaliste depuis plus de 40 ans, est à la fois heureux et très ému.

Reinette qui a connu à plusieurs reprises les geôles françaises dans les années 80, avait on s’en souvient déchiré sa carte d’identité française en plein tribunal, lors de son énième procès à Pointe à Pitre.

La remise des CNIG s’est faite avec beaucoup de solennité. Son de conque de lambi, roulement de tambours Ka, et Marie Gwadloup militante culturelle du FKNG ! égrenait le long et interminable chapelet des noms des primo récipiendaires de la CNIG.

Il fallait auparavant répondre à un bref questionnaire sur son appartenance à la Nation Guadeloupéenne, sa volonté de se battre pour que le pays soit un jour libre et son engagement à faire connaitre cette CNIG : un véritable crédo !

Chaque remise de carte était ainsi ponctuée par un tonnerre d’applaudissements et de vivats Pourtant Viviane Berdier, ex égérie du Mouvement Populaire pour la Guadeloupe Indépendante (MPGI) l’ancêtre du FKNG ! a craqué.

Les larmes aux yeux, la gorge nouée , elle a eu du mal a répondre au questionnaire... encouragée par la foule, elle réussit à sortir quelques mots. Moment d’émotion.

Humber Marboeuf, qui fut dans les années 80 l’un des neg mawon modernes, prisonnier politique fugitif en compagnie de Luc Reinette et de quelques autres « présumés membres » de l’Alliance Révolutionnaire Caraïbe (ARC) a une fois de plus affirmé avec force, son attachement à une « Guadeloupe débarrassée du colonialisme français ».

Garcin Malsa, maire de la Vile de Sainte Anne (Martinique) accompagné d’une délégation de patriotes martiniquais, invité d’honneur , a prononcé une vibrante allocution,, pour célébrer ce « moment historique » et promis qu’en Martinique, une initiative similaire serait prise avant la fin de l’année 2010.

Jean Claude Malo, maire de Bouillante ex président de l’association des maires de la Guadeloupe et ancien vice président de la Région, a aussi rappelé, qu’en prenant sa CNIG ; qu’il assumait pleinement ses convictions de nationaliste.

Pourtant, en dépit de son réel succès populaire, la CNIG ne fait pas (encore ?) l’unanimité dans la mouvance nationaliste ou indépendantiste guadeloupéenne. Le PCG, l’une des deux principales composantes ont délibérément boudé la manifestation. Sans fournir d’explications.

Alain Plaisir président du très groupusculaire CIPPA (1, 41 % des voix aux régionales de 2011 !) a indiqué sur Radio Gayak, que la CNIG n’était pas pour son groupe une priorité.

FKNG ! bien déterminé à ne pas s’arrêter en si bon chemin, a profité de cette manifestation pour annoncer la tenue de son 1er congrès en Janvier 2011.

Elie Domota, le leader du LKP, l’avait prédit, dit et répété ,après le mouvement social de 2009 « plus rien ne sera comme avant. »

Il commence à avoir raison.


CCN (caraibcreolenews.com) - Pointe à Pitre, lundi 25 Octobre 2010.

Mis en ligne par Bitin Caraibe
 25/10/2010
 https://bitin.fr/caraibe/CNIG-Une-carte-nationale-d.html

Voir aussi

1er congrès du FKNG : LIBETE POU PEP GWADLOUP
LIYANNAJ AVE TOUT PEP KARAYIB E NASYON KREYOL

1er congrès du FKNG : LIBETE POU PEP GWADLOUP
  Motion et Résolutions du premier congrès du FKNG ! - 9 et 10 avril 2011 Prèmyé Kongré FKNG ! LIBETE POU PEP GWADLOUP AN LIYANNAJ AVE TOUT PEP KARAYIB E NASYON KREYOL. MOTION FKNG ! appelle à la constitution d’un conseil populaire de Guadeloupe. Ce conseil composé de toutes les organisations anticolonialiste, patriotiques, politiques et sociales aura notamment pour mission de préparer la (...)
réinscription de la Guadeloupe sur la liste des territoires à décoloniser
  FKNG ! a adressé le courrier officiel aux plus hautes instances de l’ ONU pour obtenir la réinscription de la Guadeloupe sur la liste des pays à décoloniser. F.K.N.G Fos pou Konstwui Nasyon Gwadloup ! Danik Ibrahim Zandwonis Secrétaire national FKNG ! B.P.535 97166 Pointe à Pitre Guadeloupe. Caraibe Guadeloupe colonie française 25 octobre 2010 Objet : Réinscription de la Guadeloupe (...)