Nucléaire


Articles référencés


par site internet

Respirer à Paris !

Respirer à Paris. C'était le nom d'une association éphémère qui avait (...)

Respirer à Paris. C'était le nom d'une association éphémère qui avait intenté un référé d'urgence devant le Tribunal administratif, à l'été 2001, pour dénoncer le fait que la préfecture ne prenne aucune (...)

 27/03/2012

Les disparus de Fukushima

Alors que le gouvernement japonais vient de décréter l’arrêt à froid des (...)

Alors que le gouvernement japonais vient de décréter l’arrêt à froid des réacteurs de Fukushima (comme s’il y avait encore des « réacteurs » à Fukushima !), un journaliste japonais indépendant, Tomohiko (...)

 17/12/2011

Les articles


La France, "meilleure amie" de l’apartheid en Afrique du Sud

Les personnalités politiques françaises, de gauche et même de droite, semblent aujourd’hui pleurer la mort de Nelson Mandela et ne tarissent pas de louanges (...)

La Guerre révolutionnaire française en Afrique du Sud
Une amnésie française lors des hommages à Mandela

Les personnalités politiques françaises, de gauche et même de droite, semblent aujourd’hui pleurer la mort de Nelson Mandela et ne tarissent pas de louanges sur son « combat pour la liberté ». Mais leurs discours se sont bien accommodés de l’histoire et oublient de rappeler que la France figurera parmi les principaux soutiens de la politique raciste mis en place au pays de l’apartheid.

La France, durant les années 1960 et 1970, va en effet entretenir d’excellentes relations avec le régime raciste de Pretoria, en étant notamment l’un de ses principaux fournisseurs d’armes. La droite française (de De Gaulle à Giscard) et le patronat hexagonal auront œuvré à faire de la France – et de ses grandes entreprises - l’un des plus fidèles soutiens au régime raciste de Pretoria, en lui vendant armes, centrales nucléaires et technologies industrielles, malgré les sanctions et embargos des Nations-Unies.

Fukushima : une contamination alarmante !

L’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro) a relevé des niveaux de pollution "alarmants" dans "l’environnement terrestre et marin" de (...)

JAPON - Fukushima & Miyagi
Centrale Nucléaire de Fukushima dai-ichi

L’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro) a relevé des niveaux de pollution "alarmants" dans "l’environnement terrestre et marin" de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima Daïchi, a-t-elle annoncé vendredi.

"Dans la préfecture de Fukushima, les niveaux sont comparables à ceux que l’on trouve autour de Tchernobyl", affirme ce laboratoire français indépendant, qui a analysé à Caen les échantillons que lui ont envoyé des bénévoles au Japon.

Contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire

En août 1945, alors que le Japon s’était militairement effondré, la mafia globaliste des prédateurs militaro-industriels initia la 3 ème guerre mondiale en (...)

Fukushima
par Dominique GUILLET

En août 1945, alors que le Japon s’était militairement effondré, la mafia globaliste des prédateurs militaro-industriels initia la 3 ème guerre mondiale en détruisant les vies de centaines de milliers de civils Japonais en l’espace de quelques secondes.

Les deux bombes atomiques, lâchées sur Hiroshima et Nagasaki, annonçaient une guerre totale et génocidaire à l’encontre de l’humanité entière avec la radioactivité comme arme de destruction massive.

Le désastre nucléaire de Fukushima-Daiichi constitue une crise aiguë dans cet empoisonnement radioactif chronique de l’espèce humaine, et de toute la biosphère, qui perdure depuis 66 ans.

Fukushima : Mettre la catastrophe sous contrôle citoyen

Suite au silence de TEPCO et du gouvernement sur le déroulement de la catastrophe nucléaire, le gouvernement Japonais déclare « illégales » les informations sur (...)

L’Appel de Fukushima
Un bouleversement politique s’impose !

Suite au silence de TEPCO et du gouvernement sur le déroulement de la catastrophe nucléaire, le gouvernement Japonais déclare « illégales » les informations sur Internet qu’il ne contrôle pas et prend des mesures pour effacer « toute information des sites internet que les autorités considèrent nuisible pour l’ordre public et la moralité »...

Aujourd’hui, il est manifeste que nous sommes soumis à une désinformation massive, à l’échelle mondiale. Au Japon d’abord, en France aussi, mais partout de fait, la gestion de l’information sur cette catastrophe majeure aura été rigoureusement contrôlée dès le départ.

Le scandale de ces pouvoirs militaires qui ont imposé le choix absurde et suicidaire de l’énergie nucléaire, et qui ne veulent pas réviser leur erreur même face à l’évidence, est une grande tragédie.

De toute évidence, un bouleversement politique s’impose. D’urgence, il faut mettre la catastrophe sous contrôle citoyen.

Antilles : "Un nuage radioactif sans danger"...

"Un nuage radioactif sans danger lié à l’accident nucléaire au Japon atteindra les Antilles françaises ce lundi et la métropole à partir de mercredi" nous (...)

Protéger les intérêt de l’industrie nucléaire française
Antithèse : "radioactif" et "sans danger"

"Un nuage radioactif sans danger lié à l’accident nucléaire au Japon atteindra les Antilles françaises ce lundi et la métropole à partir de mercredi" nous rassure le France Antilles.

Reprenant les propos du président de l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste, le journal du groupe Hersant Média nous apprend que "le nuage radioactif devrait atteindre les Antilles françaises à partir du 21 mars, à des niveaux extrêmement bas sans aucune conséquence".

Rubriques


 Environnement: Sites Web

Reporterre

  Reporterre - Consommer moins, répartir mieux La crise écologique est plus aiguë que jamais. Le monde va devoir changer. Mais on ne peut plus traiter l’écologie indépendamment de la crise sociale qui (...)
 Environnement: Articles référencés

Royaume-Uni - L’Inra teste deux camelines OGM Crispr

Avant l'été 2018, des chercheurs britanniques et français ont expérimenté (...)

Avant l'été 2018, des chercheurs britanniques et français ont expérimenté en champ 17 lignées de camelines génétiquement modifiées par transgenèse et deux lignées génétiquement modifiées en utilisant (...)

 19/10/2018

 Les articles