Arrêtez la "guerre contre la drogue" !


272,874 ont déjà signé ! Allons jusqu’à 500,000

A l’attention de Ban Ki-Moon et de tous les Chefs d’Etat

A l’attention de Ban Ki-Moon et de tous les Chefs d’Etat :

"Nous vous appelons à mettre un terme à la guerre contre la drogue et au régime de prohibition, pour évoluer vers un système fondé sur la décriminalisation, la régulation, la santé publique et l’éducation. Cette politique vieille de 50 ans a échoué, elle renforce le crime organisé, détruit des vies et coûte des milliards. Il est temps de proposer une approche humaine et efficace."

272,838 ont déjà signé le 26 mai à 13h ! Allons jusqu’à 500,000 !

Dans quelques jours, nous pourrions enfin assister aux prémices de la fin de la "guerre contre la drogue". Cette guerre coûteuse a totalement échoué à endiguer le fléau de la toxicomanie et a de surcroît causé un nombre incalculable de morts, dévasté des communautés et transféré des trillions de dollars vers de violents réseaux du crime organisé.

Les experts s’accordent à dire que la politique la plus judicieuse est la régulation publique, mais les responsables politiques ont peur de s’attaquer à ce problème. Dans quelques jours, une commission mondiale regroupant d’anciens chefs d’Etat et chefs de la diplomatie de l’ONU, de l’UE, des Etats-Unis, du Brésil, du Mexique et d’autres pays, va briser le tabou et appeler publiquement à considérer de nouvelles propositions, dont la décriminalisation et la régulation des drogues.

Ce pourrait être un de ces tournants critiques qui ne se présentent qu’une fois par génération — à condition que nous soyons suffisamment nombreux à exiger la fin de cette folie. Les politiciens affirment comprendre l’échec de la guerre contre la drogue, mais prétendent que l’opinion publique n’est pas prête à accepter une alternative. Montrons-leur que non seulement nous accepterons une politique sensée et humaine, mais que nous l’exigeons. Signez la pétition et partagez-la avec tous vos proches — si nous atteignons 1 million de voix, la commission mondiale remettra en mains propres notre pétition aux dirigeants de la planète.

Depuis 50 ans, les politiques antidrogue en vigueur ont échoué pour tous et partout, mais le débat public est englué dans la peur et la désinformation. Tout le monde, même le Bureau de l’ONU contre la Drogue et le Crime chargé de mettre en oeuvre cette approche, est d’accord : déployer des militaires et des policiers pour brûler des fermes de culture de drogue, pourchasser les trafiquants et emprisonner les dealers et les toxicomanes, tout cela est une erreur coûteuse. Et le coût humain est massif : de l’Afghanistan au Mexique, en passant par les Etats-Unis, le trafic illicite de drogues détruit des pays dans le monde entier, tandis que la toxicomanie, les morts par overdose et les infections au VIH/SIDA ne cessent de croître.

Dans le même temps, des pays où la législation est moins répressive — comme la Suisse, le Portugal, les Pays-Bas et l’Australie — n’ont pas connu l’explosion de l’usage de drogues prédite d’un air grave par les promoteurs de la guerre contre la drogue. Au contraire, ces pays ont connu une baisse significative de la criminalité liée à la drogue, de la toxicomanie et du nombre de morts, et peuvent à présent se consacrer directement au démantèlement d’empires criminels.

De puissants lobbys continuent d’entraver la route vers le changement, notamment les militaires, les services de maintien de l’ordre et les services pénitentiaires dont les budgets sont en jeu. Et les responsables politiques craignent de perdre leur poste aux prochaines élections s’ils soutiennent des approches alternatives, car ils apparaîtront comme faibles lorsqu’il s’agit de maintenir la loi et l’ordre. Mais de nombreux anciens ministres en charge des politiques antidrogue et anciens chefs d’Etat se sont exprimés en faveur de ces réformes depuis qu’ils ont quitté leurs fonctions. Les sondages quant à eux montrent que les citoyens du monde entier considèrent l’approche actuelle comme étant catastrophique. Le mouvement en faveur de politiques nouvelles et améliorées est en train de gagner du terrain, en particulier dans les régions ravagées par le trafic de drogue.

Si nous parvenons à créer un tollé planétaire dans les prochains jours pour soutenir les propositions courageuses de la Commission Mondiale sur la Politique des Drogues, nous pourrons neutraliser les excuses éculées en faveur du statu quo. Nos voix détiennent la clé du changement — signez la pétition et faites passer le message.

Nous avons une chance d’entrer dans le dernier chapitre de cette "guerre" sauvage qui a détruit des millions de vies. L’opinion publique mondiale déterminera si cette politique catastrophique est arrêtée ou si les politiciens se dérobent face au besoin de réforme. Mobilisons-nous d’urgence pour pousser nos dirigeants hésitants à écarter le doute et la peur en passe de les submerger, et à retrouver la raison.


Parlez-en à vos amis

Faites signer la pétition

Mis en ligne par Bitin Caraibe
 26/05/2011
 https://bitin.fr/caraibe/Arretez-la-guerre-contre-la-drogue.html

Voir aussi

Alternatives, origines et enjeux de la prohibition des drogues

Nous republions trois textes de Robert Delanne - aventurier, navigateur et ancien contrebandier - qui traitent de la nécessaire alternative à construire pour (...)

Cannabis : le débat est lancé (2)
par Robert Delanne

Nous republions trois textes de Robert Delanne - aventurier, navigateur et ancien contrebandier - qui traitent de la nécessaire alternative à construire pour mettre en question le système actuel de prohibition - trafic des drogues.

23-24-25 septembre : Les journées Cannabis Sans Frontières

N’est-il pas temps de se retrouver et de discuter tranquillement des perspectives pour 2012 ? Et de se réjouir ensemble de la naissance de [RBH]23-La gazette (...)

du 23 au 25 septembre 2011
à Paris

N’est-il pas temps de se retrouver et de discuter tranquillement des perspectives pour 2012 ? Et de se réjouir ensemble de la naissance de [RBH]23-La gazette du Chanvre, dont le n° 2 est sorti début Septembre.

Ne serait-il pas agréable de se revoir pour faire le point sur nos implications délocalisées, notamment après la Marche Mondiale du Cannabis et le buzz du Rapport Vaillant ?

Comment le cannabis peut sauver et soigner la planète

Comment le terrorisme et la guerre mondiale affecteront les fumeurs, et comment le cannabis peut sauver et soigner la planète... Des plantations de (...)

Pour nettoyer les sites pollués !
Les propriétés antibactériennes et anti-virales du cannabis sont bien documentées

Comment le terrorisme et la guerre mondiale affecteront les fumeurs, et comment le cannabis peut sauver et soigner la planète...

Des plantations de chanvre aident à éliminer les radiations

Le "New Scientist" d’avril a rapporté que la compagnie américaine Phytotech et l’académie Ukrainienne des Sciences Agricoles continuent à cultiver du chanvre dans le sol radioactif autour de Tchernobyl.

Après avoir transformé les plants, ils ont obtenus des fibres de chanvre propres et des restes de plantes riches en césium radioactif. Les restes contaminés sont brûlés dans des incinérateurs scellés qui retiennent toutes les cendres radioactives.

Malheureusement, cette méthode semble n’être en mesure que de retirer une petite portion du césium radioactif, puisque il est en grande partie fermement attaché aux particules du sol.