Insecticides : pourquoi le chlordécone agite-t-il (encore) la Martinique ? - Libération


Chlordécone, qu’est-ce que c’est ?

Face à la gestion sanitaire de l’Etat de ce produit phytosanitaire, reconnu comme cancérogène et perturbateur endocrinien, l’Agence régionale de santé et les députés exigent que lumière soit faite sur les pesticides.

Chlordécone, qu’est-ce que c’est ?

Le chlordécone (ou Képone) est destiné à éradiquer le charançon, un coléoptère coriace friand de bananes. Comme la plupart des pesticides organochlorés, il est « difficilement biodégradable et fortement persistant dans l’environnement », comme l’écrit Pierre-Benoit Joly, directeur de recherche à l’INRA, dans son document de 2010 intitulé « la Saga chlordécone aux Antilles françaises ». « Trois kilos de chlordécone épandus par hectare et par an ne s’éliminent totalement des sols qu’au bout de sept siècles », détaille l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques dans un rapport de 2009.(...)

Les interdictions successives

Malgré son interdiction aux Etats-Unis dès 1976, le produit a bénéficié d’une étonnante complaisance dans les Antilles françaises. Les professionnels de la banane obtiennent une première dérogation en 1981, après un ouragan ravageur. Le chlordécone finit par être interdit en 1990 par le gouvernement français.
(...)

Que reprochent l’ARS et les députés au gouvernement ?

Le chlordécone est considéré comme cancérogène et perturbateur endocrinien. Et pourtant, une décision de l’Union européenne, validée par le ministère de l’Agriculture, a autorisé le relèvement des limites maximales de résidu de chlordécone.
(...)

Un article de Balla Fofana
Libération — 30 janvier 2018

Mis en ligne par Bitin Caraibe
 12/02/2018
 https://bitin.fr/caraibe/3763-insecticides-pourquoi-le.html

Voir aussi

Martinique : épandage aérien suspendu jusqu’à nouvel ordre !

Après le tribunal administratif de Basse Terre (Guadeloupe), le 5 juillet 2013, celui de Fort de France a également pris sa décision : les magistrats ont (...)

ASSAUPAMAR : "Une victoire qui en appellera d’autres. Restons mobilisés !" -
L’épandage aérien représente un risque pour la santé

Après le tribunal administratif de Basse Terre (Guadeloupe), le 5 juillet 2013, celui de Fort de France a également pris sa décision : les magistrats ont ainsi décidé de suspendre l’épandage aérien, pourtant autorisé par le préfet - représentant de l’état - le 26 février 2013.

Antilles : "Un nuage radioactif sans danger"...

"Un nuage radioactif sans danger lié à l’accident nucléaire au Japon atteindra les Antilles françaises ce lundi et la métropole à partir de mercredi" nous (...)

Protéger les intérêt de l’industrie nucléaire française
Antithèse : "radioactif" et "sans danger"

"Un nuage radioactif sans danger lié à l’accident nucléaire au Japon atteindra les Antilles françaises ce lundi et la métropole à partir de mercredi" nous rassure le France Antilles.

Reprenant les propos du président de l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste, le journal du groupe Hersant Média nous apprend que "le nuage radioactif devrait atteindre les Antilles françaises à partir du 21 mars, à des niveaux extrêmement bas sans aucune conséquence".

chlordécone : appauvrissement de la mémoire et tremblements d’intention chez (...)

Dans un article publié dans la revue Environnemental Research, des chercheurs de l’Inserm (Unité Inserm 1085 – IRSET Institut de Recherche sur la santé, (...)

Communiqué de l’Inserm
Impact de l’exposition au chlordécone sur le développement des nourrissons

Dans un article publié dans la revue Environnemental Research, des chercheurs de l’Inserm (Unité Inserm 1085 – IRSET Institut de Recherche sur la santé, l’environnement et le travail, Rennes et Pointe à Pitre) en lien avec des chercheurs québécois, belges et américains ont cherché à savoir si l’exposition au chlordécone (un pesticide utilisé jusqu’en 1993 dans les plantations de bananes aux Antilles) avait un impact sur le développement cognitif, visuel et moteur de très jeunes enfants.